Les textes de Guy RICHART

 

 

Guy RICHART,  L'auteur

 

 

Bonjour à tous mes lecteurs et à toutes mes lectrices de la toile,

Avec le déroulement de l'année 2016, nous avons perdu, tous autant que nous sommes, soit par entêtement, soit par impuissance, notre dernière chance de connaître un avenir meilleur pour nous ou bien nos enfants. Nous avons signé l'arrêt de mort de la Civilisation sur la planète et sans doute déclenché un processus d'extinction massive que nous ne contrôlions déjà plus mais qu'aujourdh'ui nous serons incapables d'endiguer.
Il y a eu deux raisons à ce phénomène de suicide collectif et d'acceptation de réduction drastique de nos libertés : La peur irraisonnée du terrorisme, soigneusement entretenue par les média main-stream et par les politiciens afin de ne pas perdre leur position dominante ainsi que la colère contre les classes dirigeantes de droite et de gauche, dont les actes et le comportement sont totalement inacceptables dans un monde en danger tel que le notre.
En augmentant les droits répressifs des forces régaliennes, nos dirigeants ont la possibilité de maîtriser toute velléïté de contradiction alors qu'avec l'arsenal légal et tactique dont ces dernières disposaient, elles avaient largement la possibilité de contenir la vague d'attaques que nous avons subie elles avaient été mieux préparées.
Les primaires de la droite, et celles de la gauche ne me feront pas mentir, vont aboutir à l'élection d'un président qui ne représentera pas la majorité des Français et qui surtout continuera une politique générale pour le pays, poursuivie depuis l'élection de monsieur Sarkosy avec plus ou moins de rigueur et d'hypocrisie. Car une personne possédant l'esprit clair ne s'y trompe pas, entre Monsieur Valls et Monsieur Fillon, il existe une feuille de papier à cigarette pour départager leur idéologie. Entre Madame Le Pen et Monsieur Fillon cette feuille devient à peine aussi épaisse que du papier pour imprimante. Ils suivent tous le même rêve, celui du pouvoir mais n'ont aucun projet pour notre pays. Ils ont tous fait les mêmes écoles et n'ont aucune idée personnelle sur la sociologie de notre Nation contrairement au Général De Gaulle ou bien à François Mitterand.
L'abstention et l'amertume seront les grandes gagnantes des prochaines présidentielles et amèneront au pouvoir un individu encore plus médiocre que les deux précédents.
C'est surtout l'arrivée de Donald Trump au pouvoir aux USA qui va achever l'esquisse déjà sombre de l'année 2017. Avec lui, le fragile édifice de la COP 21 et la protection de l'environnement à l'échelle mondiale, dont nous sommes tous dépendants, quoiqu'en pensent les fabriquants de "Soleil Vert", vont subir des avaries irréparables qui les feront sombrer inexorablement.
Jamais le néo-libéralisme, comme le communisme, n'a été un moyen pérenne de diriger une Nation, et encore moins le Monde. Il fallait exploiter une autre voie mais désormais, il est trop tard, nous avons franchi le point de non retour.

Guy RICHART, le 6 janvier 2017.